Final Fantasy

Forum rpg sur le monde des Final Fantasy.C'est ici le point central de ce forum immense regroupant tout les final fantasy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous et les rpg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Squall
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 207
Age : 30
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Vous et les rpg   Mer 17 Mar - 4:53

Drôle de topic non ? Et bien en fait je m'interroge sur vos motivations, sur votre passé, sur le rôle qu'a eu le jeu vidéo, le jeu de rôle, Final Fantasy dans votre vie (en tant que loisir culturel mais la culture peut forger des personnes)




I La fin des années 80, le clivage Nintendo/Sega

A- Premiers balbutiements: Mario Bros et Master System
Et oui j'ai commencé très jeune. Ma première expérience a été la NES et les Super Mario Bros. (1, 2 et 3). La fille d'amis à mes parents avait la console et ces jeux. Nous passions nos soirées de très jeunes enfants (je me rappelle de souvenirs datant de mes 4 ans).
Mais un beau jour mes parents ont fait l'erreur de m'offrir la Master System II avec Alex Kid et Sonic the Hedgehog. Autant vous le dire clairement cela a été le coup de foudre. Sonic reste mon premier héros de jeu vidéo, et chaque news sur sonic m'intéresse.
A quelle époque, il n'y avait pas de sauvegarde et autant vous dire qu'à 7 ans je n'allais pas jouer longtemps, donc ce fut un jeu que je n'ai jamais fini (sauf plus tard). Ce n'était pas un soucis car les 3 premiers niveaux étaient déjà tellement bien que les refaire encore et encore était un véritable plaisir. Je me rappelle d'un jeu tout en anglais (mon premier rpg) où je n'ai jamais rien compris. Puis il y avait les jeux de foot ou de sport dont le mythique Barcelone 92 et les nombreuses amploules qu'il m'a filé aux doigts. j »y jouais avec un voisin.
Vous voyez je n'avais pas beaucoup de jeux, seulement deux à vrai dire. Et dire que sur cette console sont sortis des légendes du jeu vidéo comme Phantasy Star.
Ma console a été vendue un peu après que j'ai eu la Playstation.

B- Mega Drive et Game Gear
A 9 ans voilà la Méga Drive II et des jeux magnifiques pour les gamins. Le Roi Lion et Aladdin. A l'époque SEGA sortait aussi des pubs hilarantes à la télé où un punk venait tester les jeux sur une borne arcade et il se faisait battre par l'IA. SEGA c'est plus fort que toi, voilà le slogan de ma jeunesse. La musique d'Aladdin (premier jeu que j'ai terminé) ou l'intensité des niveaux du roi lion, ça reste je pense des jeux de plate forme très ludiques même 15 ans après.
Sonic the Hedgehog: Je l'ai sur master system, sur mega drive et sur game gear. Sur la mega drive il change un peu. Lui j'y ai passé du temps. Je l'ai fini une fois sur game gear en 1996 quand Bordeaux a joué contre le bayern Munich en coupe d'europe, j'écoutais le match à la radio en jouant.
J'ai eu Sonic compilation, qui regroupait sonic 1, 2 et une sorte de tétris. Sonic the Hedgehog 2 aura été mon jeu préféré sur mega drive, torché à plusieurs reprises. Je me rappelle de nombreuses après midi à descendre le toboggan en multijoueur avec sonic et tails, moi et un copain. Le multi de cet opus était énorme. Et Sonic et Knuckles ?!!!!
J'ai aussi eu un jeu de compilation sportive avec du foot, de la f1 et du tennis. J'ai eu la compilation ultime: Shinobi, Street of rage et Golden Axe. Shinobi c'est la légende du jeu de ninja. Golden Axe mon premier beat'em all avec ses invocations énormes, son barbabre, son nain et sa fille en string qui a la meilleure invocation du jeu.
Street of rage, des après midi entières à y jouer à deux. Lui aussi je maitrisais bien.
N'empêche il y a eu des jeux très dur comme Les Schtroumpfs. (on ne rigole pas).

Voilà des jeux que je chérissais d'autant plus qu'ils étaient rare. C'était cher, et mes parents m'en offraient rarement. J'ai eu la chance de découvrir un vendeur de jeux d'occasion assez vite, je pus découvrir des jeux extraordinaires dont un NHL 94 qui fut le premier jeu avec sauvegarde que j'ai testé.

Un voisin vendit sa NES et je pus jouer aux Tortues Ninja, là encore un classique de l'époque.
Pourtant j'étais fan de SEGA. Je n'ai pas voulu de game boy (que mon frère aura plus tard), je n'ai pas acheté mario même si on me les avait prêté. Non je restais pro-sonic et cela ne changerait plus jamais. La cour de récré on entendait déjà les premiers clivages du jeu vidéo: on était blanc ou noir, super nes ou mega drive, mario ou sonis, plombier ou hérisson, Nintendo ou Sega.

II La révolution Playstation.

Et quid de la saturn me demandez vous ? Et bien elle était trop chère, je suis resté avec ma méga drive que j'ai toujours et que je sors pour me refaire un petit sonic. Je n'ai plus street of rage malheureusement.

A Noël 1999 mon père m'offre une playstation avec Men in Black (jeu super dur mais marrant pourtant). Je jouais toujours à la mega drive et l'arrivée d'un troisième concurrent n'allait en rien changer mes habitudes. Pourtant une pub télé allait, plus tard me marquer comme jamais. C'était une pub où un jeune homme s'attaquait à une sorcière et cela se terminait par: Final Fantasy VIII. (nous y reviendrons). A cette époque j'y jouais chez mon cousin ou chez un copain, à cool border 3 ou Gran Turismo.

A- La série des 2000
Je suis en 5ème ou 4ème. En plus de Men in Black, un ami à ma mère nous grave Fifa 2000, nhl 2000, v-rally 1 et 2 et Gran Turismo 2. Oublions les V-Rally. Mais les Fifa et Gran Turismo... je l'ai faite chauffer la console. Gran Turismo et mes nombreuses courses gagnées avec la Lotus Elise, ou la Pronto Spyder que je trouve magnifique. Mais ce fut la découverte des Corvettes et notamment la Grand Sport de 96 (voiture mythique) ou la Suzuki Escudo (ce monstre).

B- Révélation
Et cette année là je rencontre quelqu'un dans ma classe qui va devenir un ami. Je serais invité chez lui et ce week end va changer ma vie.
D'abord je découvris la dreamcast et Soul calibur ainsi que Shenmue. (On en parlera plus tard)
Mais surtout il avait lui aussi la ps et un jeu qui ne me disait trop rien au départ, un rpg (c'est quoi ?) un certain Final Fantasy VII. Et voilà que je mets le CD dans la console. Il me montre ses codes Action replay qui débloquent toutes les cinématiques. Ouaw celle où Clad s'enfuit en moto depuis la Shinra !!!

Et je commence à joueur... et je ne peux pas décrocher de la nuit. Promis il me le grave dans la semaine qui suit. La semaine suivante, pour quelques francs j'ai mon premier Final Fantasy.

C- Et je suis devenu fan

Voilà une histoire qui commence sur les chapeaux de roue, on est incapable de s'en dé-scotcher. Le héros à la classe, Barret moins. Tifa, elle est mignonne mais Aeris a quelque chose de plus... Oh un chien, trop bien. Et Cid ahah. Ouaw le monde, ouaw la musique. Putain il fout les boules Sephiroth. Mais il se passe quoi, mon héros entend des voix ? Jenova ???? Ouaw ce boss. D'émerveillement en émerveillement je traverse le monde de FF7, de réacteur mako en villages, d'avion en sous-marin, à la poursuite de Sephiroth, ou poursuivit par les Turks. La naissance des Armes fut la cinématique la plus impressionnante. Et le drame d'Aeris qui meurt. Ouaw les combats, j'ai tué toutes les Armes. J'ai élevé les chocobos, j'ai gagné des courses, les ai fait se reproduire, fait naitre un chocobo doré et gagné la matéria des Chevaliers de la Table Ronde. Puis l'histoire qui nous emporte, plus qu'un jeu c'est un monde, une création qui nous emporte. Chapeau messieurs Nomura, Uematsu ou Kitase.
Et à la fin, quand la rivière de vie se met à sortir voilà que j'en frissonne comme jamais je n'ai ressenti une histoire auparavant. Et quand la dernière image se ferme sur Aeris ce sont des larmes. L'histoire est belle, merci, merci pour tout.
Pour l'anecdote j'en ai chié pour tuer le boss de fin. Une première partie d'effacée pour arriver à avoir les matérias maitre.

J'ai pourtant failli en rester là. Ce même ami avait Final Fantasy VIII mais ne l'aimait pas trop. Le IX était aussi sorti mais ses persos ne m'intéressaient pas.
J'ignore vraiment comment car je ne me rappelais pas l'avoir demandé, mais on m'offre Final Fantasy VIII.
Bon je veux bien l'essayer mais le résumé du jeu me laissait de marbre. Puis je me suis rappelé cete vieille pub. Et le jeu commence par une cinématique... incroyable. Rien n'a jamais été plus beau. On doit être pas loin de 2001 ou 2002.
Et Squall devient moi, ou plutôt le héros auquel je me suis le plus attaché. Je suis au lycée, lui aussi, et puis il y a Linoa. Toutes les filles qui m'ont plu avaient un petit côté de Linoa. Finalement l'immersion était moins présente dans FF7. Là je vivais la chose. Bon ok j'ai eu plusieurs fois envie de lui mettre des gifles... il est con Squall par moment. J'ai passé l'été 2002 à jouer à FFVIII. Je me levais, ptit déj et ff8, déjeuner et ff8, diner et ff8 jusqu'au coucher. Tout en écoutant encore et encore l'album des Red Hot: By the Way. L'histoire se montra bien plus poignante, l'histoire d'amour forgea tout simplement mon romantisme. Dans l'espace je fus au bord des larmes, quand on la sauve d'Adel aussi. Enfin quand on finit le jeu, 7 minutes d'attente pour pleurer à la fin, Squall est vivant, on est vivant, enfin ils sont heureux.
Le combat final, je l'ai fait en test et je l'ai gagné, c'est comme cela que je l'ai fini la première fois. Comme sur FFVII j'ai une sauvegarde avec mes persos maximisés (mais elle a été effacée par mégarde -le con-)

Et j'ai enchainé sur FFIX. Là aussi ça ne me disait rien pourtant l'histoire est tout aussi prenante. L'histoire est bien plus profonde qu'on ne le pense. Je crois que le moment qui m'a le plus marqué est quand Dagga revient à Alexandrie et reprend sa place. Djidane déprime et on ressent tout ce qu'il peut éprouver. Quelle histoire au final et quel dénouement, mélangeant de multiples sentiments. Bibi aura été le perso secondaire le plus touchant. Et quand dagga court pour retrouver djidane... T_T

Un voisin m'invite à jouer à Metal Gear Solid mais j'accroche pas (scène de torture par ocelot où on doit presser triangle comme un dingue... pauvre merryl)
Le mec de ma mère grave plein de jeux et voilà que je retrouve les Bubble Bobble, un FFIX au CD 2 rayé à Bloumécia mais qu'un autre voisin vendait 9 euros non gravé et non platinum, l'occase du siècle^^. Il me file une poche avec des jeux gravés comme Tekken 3 ou tout les resident evil (le 2 <3) et deux autres bijoux: Metal Gear Solid aunsi que castelvania Symphony of the night.
C'est cet été 2003 ou 2004 que je joue en même temps à FFIX, MGS (il manquait le cd 2 malheureusement )et Castelvania.

Ah aussi, on m'a prété pendant un mois la dreamcast et Shenmue m'aura marqué comme peu de jeux l'ont fait.

III Nouvelle Génération

A- Ps2 et game Cube
On m'offre la Game Cube et Time Splitters, un fps hilarant et au multi énorme. Et MGS the twin snakes sort. On me l'offre pour mon bac réussit. Je découvre une nouvelle saga énorme. La aussi quelle histoire !! Et je commence à travailler l'été, j'ai de l'argent et je peux dépenser dans le jeu vidéo.

Je m'offre une ps2 d'occase et FFX ainsi que MGS2 Sons of Liberty. A ma première année de fac je joue à FFX, mais je ne le finirai jamais, et j'ai recommencé encore une partie. Pourtant la musique de fin me déclenche de terrible émotions... j'ose même pas regarder la cinématique.
A vrai dire je n'ai plus fini un rpg depuis FFIX. Les autres jeux c'est différent car plus court. Je finis très vite un Metal Gear. Maintenant que j'ai de l'argent je peux acheter un jeu à sa sortie. Le premier jeu acheté la semaine de sa sortie aura été Soul Calibur 2. Aaah la Game Cube, j'y ai aussi Tales of Symphonia, Baten Kaitos (j'en suis pas loin de la fin) et resident Evil 4 (fini).

Sur ps2 il y aura Gran Turismo 4 et Metal Gear Solid 3 (là encore une histoire magnifique... Le duel final avec la chanson, l'émotion bref tout).

B- Next Gen
Et voilà qu'en mars 2006 je craque, j'achète la 360 et pgr3. 450 euros aie aie aie. Mon permis passé à la trappe. Là tout change, j'ai l'argent pour acheter des consoles, des jeux, faire le fanboy etc etc (bon ok je fais des sacrifices par côté, beaucoup même). Je deviens un consommateur actif du marché du jeu vidéo et je m'y intéresse plus. Du coup je développe mon esprit critique, je choisis mon camp (fifa pas pes). Pgr 3 c'est le jeu où je rencontre ma liste d'amis sur xboxlive, c'est la guerre franco anglaise. Je me démerde bien, je rentre dans les 1000 meilleurs pilotes mondiaux -la ligue 1-(l'un des seul en vitesse automatiques et non manuelles).


IV Le Jeu de Rôle comme démarche culturelle, au delà du jeu vidéo.

A- Final Fantasy RPG
Juillet Aout 2006 je bosse dans un bureau trop climatisé et j'ai rien à faire, juste un pc à regarder. Je découvre les jeux décriture sur forum, les jeux de rôle sur forum. J'aime écrire, depuis le collège à vrai dire. Le jeu de rôle je ne connais que l'aspect rpg jap sur console et non les jdr ou le rp tout simplement.
Je découvre des fofos, une amie qui écrit comme moi et un forum sur Final fantasy où se trouve une petite communauté. Voilà que je leur expose mon idée et ils m'aident. Ils sont tous présents dès le début et FFRPG voit le jour en aout. L'idée est immense, trop même. Le but est de créer un forum par FF, où chacun peut jouer, où les histoires se mélangeraient petit à petit, selon l'envie des personnages. Le forum central se voulait devenir une nouvelle encyclopédie des FF. Travail gigantesque pour un fondateur qui se retrouve à mal gérer son temps. Vous l'avez compris, le forum est plus vide que ce que j'avais espéré malgré de bons débuts. La communauté de départ était hétéroclite mais très agréable. Pourtant elle a évolué, on a eut des crises, des départs et des arrivées... On a plus d'admins et de modos qu'au début. Il en faudrait plus pour continuer l'idée de base, peut être (certainement) revoir beaucoup de choses. Le forum va sur ses 4 ans, un record dans le monde des forum rp.
Je confesse avoir fait des erreurs, trop de persos => manque de motivation et abandon peu à peu du forum. Pourtant il est quelque chose dont je suis fier, surtout grâce à vous qui l'avez fait vivre malgré moi. Pour ça merci.

B- Les MMO
Le jdr sur fofo me pousse à fouiner à droite et à gauche et je découvre les serveurs privés des MMO. Ragnarök puis Linage II. Dans ce dernier je finrais par découvrir une communauté rôliste qui me fera découvrir le jdr sur table (je suis entré depuis peu dans un club de jdr). Du rp sur Lineage on en a fait des mois entiers, j'y ai passé près de 2 années. Et d'un simple Background voilà que mon personnage est devenu le héros d'une nouvelle (que je dois terminer avant l'été)

C- Fan, un point c'est tout.
Revenons en au rpg. Après la xbox 360 j'achête Oblivion, puis fable, puis... bah rien. Y'a plus rien pendant de longs mois. Je travaille assez souvent pour avoir de quoi faire des folies. J'ai beau ne pas avoir fini FFX j'ai le 10-2, Dragon Quest VIII, Magna Carta, .Hack (les 4), Kingdom Hearts (les 2).
Et j'affirme mon côté geek, ce bonheur que m'a procuré les FF, du coup je les remercie. Quand FFXII sort je me jette sur le guide collector et le jeu le jour de leur sortie. C'est à cette époque que Radio mars est créée. Ca ne dure pas longtemps mais c'était marrant, moi en chroniqueur sur les Jeux vidéos. On était même en train de créer un partenariat avec neotaku bordeaux et un magasin Dock Games (où travaillait un ami) bref ça aurait pu se développer.
Grâce à cet ami j'ai pu avoir des jeux avec pas mal de rabais, tester des nouveautés en avant première etc etc.

2 autres jeux m'ont marqué: Eternal Sonata qui me fera découvrir Chopin et je n'en suis toujours pas remis. Et Lost Odyssey qui est le jeu m'ayant le plus touché. Je ne l'ai pas terminé, mais j'y ai laissé des litres de larmes.

Je suis fan et j'assume. MGS 4 sort, j'achète la ps3 pour y jouer. Là encore une série, une histoire qui est grandiose. Puis ça se tasse. Mais arrive Star Ocean puis Dragon Age dont la fin m'a laissé le même sentiment que FFIX.
Et oui je suis pas dans le clivage ps3/xbox360, je reste dans SEGA/Nintendo ou Square/Enix (aïe)

Et FFXIII... j'ai pris la version collector (au moins juste pour avoir la version du jeu avec la jaquette habituelle des FF, c'est à dire sur fond blanc avec juste le nom du jeu et non l'image de Lightning (aussi mignonne soit elle) sur toute la page.
Et cette semaine je suis aller me chercher le guide collector (faudrait que je l'ouvre tiens) et l'OST (qui m'est plus tombé dessus qu'autre chose.)
On est fan ou on ne l'est pas. Cet été j'espère vous voir à la Japan Expo.


Tout ça pour en arriver aujourd'hui, 20 ans plus tard. Où mes jeux vidéos sont aussi important que mes livres. Plus qu'un gameplay c'est vraiment le scénario qui m'intéresse, qui me fait vibrer. Voilà pourquoi un Final Fantasy est si particulier et qu'un Rpg aura une place bien à part (même si je joue beaucoup à d'autres jeux). C'est une culture qui est aussi importante que la littérature que j'étudie (et cela tend à être reconnu... j'ai une prof spécialiste de la littérature du Moyen Age dans le jeu de rôle).
Ce fut un long voyage, autant formateur que diverses lectures, et qui me fit vivre autant d'émotions grâce à un support autre que le papier. L'écriture est une passion (et peut être même plus), le jeu vidéo est une autre manière de développer une histoire écrite.

Aujourd'hui j'ai encore mes vieilles consoles, la megadrive et la ps1. Je suis fan et donc quand j'ai vu un FF7 d'origine je l'ai pris même à 50 euros. Malgré les critiques, je prends FFXIII. Parce que Sakagushi est Sakagushi, je regarde les prochains jeux de Mystwalker mais aussi ceux de square. J'espère un FFXIV sans abonnement, un remake de FFVII, j'ai acheté le Blue ray de FFVII advent children advanced même sans télé HD.
C'est simple j'ai un fichier de musiques nommé inspiration. Ce sont les musiques qui m'ont le plus marqué dans les jeux vidéos. On retrouve pratiquement toutes les musiques de mes rpg. Aujourd'hui quelques musiques de FFVII et c'est l'émerveillement. Eyes on Me me fait pleurer sans raison.

Et quand à ce forum même si je l'ai délaissé, ne croyais pas que je compte l'abandonner de si tôt.

Voilà mon parcours dans le jeu vidéo et le rpg. Et vous ? (Pas la peine d'être aussi long sauf si vous le souhaitez). J'avais envie de faire ma petite rétrospective et de partager cela.



N'oubliez jamais: SEGA c'est plus fort que toi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpg.darkbb.com
MrGreen

avatar

Masculin
Nombre de messages : 467
Age : 25
Localisation : FFX / FFVII
Classe : Mage Rouge / Guerrier
Niveau : Débutant / Débutant
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Vous et les rpg   Mer 17 Mar - 16:15

Alors, moi je vais vous conter l'histoire du prêt. C'est le titre qu'on pourrait donner à cette histoire.

Chapitre I - La Menace Fantôme Les premiers pas

Etant né en 92, je n'ai pas pu connaître les mêmes consoles que beaucoup d'entre vous, bande de vieux. Cependant, mon père était fasciné par cette nouvelle technologie et louait fréquemment la NES ou la SNES à la ludothèque de l'école enfantine de coin. J'avais deux ans à cette époque, il me faisait jouer à Desert Strike [premier jeu auquel j'ai joué de ma vie] et un jeu de voitures, principalement. Puis j'ai grandi et on a arrêté de loué cette console pour louer à la place le gros Gameboy gris, avec Mario. J'ai dû finir ce jeu au moins soixante fois. Puis on m'a acheté Pokémon, sans le Gameboy ! On a donc continuer à louer le gros Gameboy pour que je puisse jouer à Pokémon bleu et rouge. C'était l'époque où tout le monde se pointait avec sa console à l'école et tentait de battre les autres, avec les autres "racailles" qui venaient éteindre les Gameboy [ou retirer les cartouches avec le GBC]. Je dois dire que j'étais assez fier de moi à cette époque car j'étais dans les plus forts de mon école avec des Pokémon jugés minables. clown

Chapitre II - L'ère presque colorée

Un pote à moi avait le Gameboy pocket, j'y jouais donc petit à petit. Un jour, il nous le vendit avec quelques jeux. Et voilà, ma première console rien qu'à moi. Entre temps, dans un camping où nous allions chaque année avec ma famille et celle de ce pote, on avait rencontré un jeune garçon armé d'une Megadrive portable si je ne m'abuse. Evidemment, il jouait à Sonic devant nous et refusait de nous laisser ne serait-ce que faire un monde. [Squall ? ] Le temps passa sans que j'achète vraiment de jeux, aucun ne m'intéressaient à part les Pokémons. Seulement, grand jour tragique où, dans le camping, je décida de faire tomber mon Gameboy pocket sous la table, de me pencher pour le ramasser et de taper la table avec ma tête en remontant. Car en faisant ça, la belle sculpture sur terre cuite qui ne ressemblait à rien de ma soeur a enfin pu réussir sa tentative de suicide, grâce à moi. Ma mère s'empara vigoureusement de la petite boîte grise et la tapa sur son genou au moins cinq fois avant de l'envoyer très fort par terre. Ecran brisé, heureusement qu'aucun jeu n'était dedans. Bref, ma soeur criait sur sa sculpture cassée, moi je pleurais, accroupis, regardant et serrant contre moi mon gameboy pocket brisé, seul ami que j'avais vraiment eu depuis toujours. [J'étais très seul] Ma mère a tout de suite réagit et m'a serré dans ses bras en me promettant qu'on irait m'acheter le Gameboy Color [sorti depuis quelques mois] pour remplacer celui-là.

Chapitre III - Le Gameboy Color et les consoles de salon

Voilà voilà ! Une console couleur ! Quel changement ça a été pour moi, surtout quand je m'amusais à colorer mes jeux noirs et blancs avec les flèches au menu démarrage. Puis les Pokémon suivants évidemment, les "racailles" avaient trouver un autre système pour embêter et venaient arracher les cartouches à la recré. C'est depuis ce jour qu'est venu le tic de tout ancien joueur de mettre les index sur le haut des consoles ou boîtier qu'ils tiennent, par pur reflex. D'ailleurs on a vu que ça avait regardé par les développeurs qui mirent les L et R.

Je ne me rappelle plus très bien de quelle année c'était, mais j'eus la N64 l'année de sa sortie. Comme c'était la révolution, tout le monde dans la famille y jouait. Mario, quelle famille n'a pas créé une partie pour chaque membre de la famille ? Ma mère a vite décroché, puis ma soeur allant sur les Sims et autres Alexandra Ledermann. Mon père joua jusqu'à 36 ou 38 étoiles, et je finis toutes les parties en fin de compte. Puis vinrent Super Smash Bros, Pokémon Stadium, Pokémon Snap, Goldeney, Zelda Ocarina of Time [qu'on m'avait prêté], un jeu dont j'ai oublié le nom qui était une sorte d'action-aventure avec un robot dedans et il fallait trouver des piles pour lui.[jamais été plus loin je comprenais rien au jeu, qu'on m'avait prêté également]

Confession : J'avais peur dans Ocarina of Time, je jouais tout le temps enfant ou alors je demandais à quelqu'un de sortir du château d'Hyrule pour moi, j'avais peur des effrois étant jeune. Finalement j'ai acheté le jeu sur N64 quelques années après, l'ai fini et ai ensuite acheté toutes les versions existantes sur NGC sauf Twilight Princess que j'ai sur Wii.

D'autres jeux firent leur passage seulement ils n'ont pas la même valeur que ceux cités précédemment [niveau temps passé dessus].

Chapitre IV - Le Chapitre IV

Vinrent la NGC et la PS2. J'eus ces deux consoles et j'y passa des milliers d'heures, plutôt sur PS2 car la NGC était chez mon père. Sur NGC j'ai surtout joué à Super Smash Bros. Melee, Starfox Adventures, James Bond Quitte ou Double, les Zelda. Sur PS2, les GTA 3 et San Andreas, SmackDown! VS. RAW 08 et 09, James Bond Nightfire, FFX, X-2, XII, SSX3 et j'en passe.

J'ai découvert les FF avec FFX, que mon voisin d'en-dessous m'a prêté et n'est jamais venu chercher, comme SSX3. Au début, le jeu me plaisait, mais quand ma mère avait vu "Magie Noire", elle qui était dans un état d'esprit très chrétien-esclave, a voulu que je rende le jeu alors que j'en étais au Chocovore. Soit... Je l'ai redemandé un an environ après et je l'ai plus jamais rendu. J'ai passé en tout cas 350H dessus. Ma première partie m'a pris deux ans pour finir, je n'avais presque pas XP, fuyant très souvent, perdant souvent contre les boss. C'est Seymour au Mont Gagazet qui m'avait découragé principalement, mais j'ai remplis mes jauges d'overdrive et youhou ! J'ai réussi à finir le jeu, Auron avait 1052 HP et c'était le plus élevé du groupe. Puis j'ai refait le jeu, en visant de tout avoir. Il ne me reste que quelques détails et j'ai fini les armes ultimes.

Ensuite FFXII, j'ai adoré ce jeu, que je n'ai toujours pas fini d'ailleurs, très long, son principe de liberté pour les joueurs est tout simplement génial. Seulement je n'ai pas toujours la motivation d'avancer.

Puis est venu FFX-2, qui bloque au niveau du Behemoth dans la Plaine Foudroyée.

Enfin, beaucoup d'heures de jeux passées sur des jeux de tout genre, RPG, infiltration [MGS Sons of Liberty], action-aventure, plateforme etc etc...

Chapitre V - Un nouveau départ

La DS Lite vint remplacer mon Gameboy Advance que j'eus entre temps, passé beaucoup de temps sur Klonoa et d'autres jeux Zelda. Sur DS donc, FFCC Echoes of Time, Yu-Gi-Oh! GX : Spirit Caller et Pokémon Diamant. J'ai Mario mais bon j'aime plus trop donc voilà.

Les consoles Next Gen commencent à sortir, la Wii fut ma première acquisition. Avec elle, Zelda Twilight Princess, Le Parrain, Super Smash Bros Brawl, principalement. Console m'ayant un peu soûlé, j'ai commencé à arrêter d'y jouer petit à petit, jouant plutôt à la PS2. Et voilà que, il y a deux semaines environ, la PS3 vient à moi. Avec elle, Tekken 6 et beaucoup de démo, Assassin's Creed 2 qu'on m'a prêté également et que j'ai fini en 6 jours. A présent, je vais m'en aller tenter de trouver LittleBigPlanet ou Folklore. Espérons ! FF13 sera à moi pour Avril normalement.

Chapitre VI - L'ordinateur

Ce chapitre se déroule plus ou moins dès mes 6-7 ans jusqu'à maintenant.

J'ai beaucoup joué à StarCraft, Age of Empires I et Lemmings. Qu'on m'avait tous prêtés ! Puis finalement j'ai acheté AoE II, Guild Wars [que j'ai pu joué qu'une fois sur l'ordi de ma mère, le mien étant trop vieux] Impossibles Créatures, Star Wars Jedi Knight : Jedi Academy, l'un des meilleurs jeux PC selon moi, Star Wars Republic Commando, principalement.

Comme vous pouvez le voir, c'est surtout du stratégie-wargames sur ordi en CD.

Maintenant, hors CD, les MMO !

A 7 ans : Slayers Online
A 9 ans : Runescape [qui était encore en anglais à l'époque]
A 11 ans : Ragnarök Online, le jeu sur lequel j'ai passé 5-6 ans. J'y joue toujours mais j'ai été sur beaucoup de serveurs.
De 14 à 17 ans : J'ai testé beaucoup de jeux en ligne. Allant de Wolfenstein à War Rock, en passant par Perfect World et Lunentia, détour par Audition et Pangya. Et bien d'autres encore. J'aurai presque pu faire un site avec mon avis tiens.

OAV - Les cibles !

A la base, j'avais décidé d'acheter la Xbox 360, seulement un Train qui passait par là, accompagné d'un Halu, m'ont fait changer d'avis.

Depuis quelques temps, environ depuis que j'ai Tekken 6, j'ai remarqué que j'aimais de moins en moins les jeux de combat, et de plus en plus les TPS et action-aventure.

Et voici les jeux que je vise prochainement.

- LittleBigPlanet : PS3
- Folklore : PS3
- White Knight Chronicles : PS3
- Final Fantasy XIII : PS3
- inFAMOUS : PS3
- StarCraft II : PC
- Zelda Wii : Wii

Et voilà ! Bonne journée à vous, et dans environ une heure je m'en vais trouver LBP ou Folklore !


EDIT => Le seul moment où les jeux vidéos m'ont fait pleurer a été lorsque ma mère a cassé mon gameboy pocket. J'ai jamais pleuré pour un jeu sinon. O_o

EDIT 2 => J'ai oublié de citer les Fire Emblem, magnifiques jeux que ceux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squall
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 207
Age : 30
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Vous et les rpg   Mer 17 Mar - 20:29

Je pleure facilement mais c'est mon côté hyper sensible dans l'art. Un livre, un film, un jeu vidéo, des émotions et je les exprime.

J'ai oublié de parler des jeux qui étaient à des amis comme mon premier jeu pc: Heroes III. Il m'a fait adorer encore plus que je ne les adorait, les elfes.

Et chez mes grands parents j'avais un voisin qui avait la N64 avec Mario et on y a joué à deux pendant des mois, à chaque vacances. Il y avait aussi Fighters Destiny et Léon le clown français.


Je n'ai pas parlé de tous mes jeux comme les jeux de combat (tekken 5, soul calibur 3 et 4... J'ai pas encore Tekken 6) Il y a eu les DBZ budokai et tenkaichi qui m'ont refait aimer dbz que j'avais oublié. Il y a encore beaucoup à dire finalement.

Ouais un monde de sonic.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasyrpg.darkbb.com
Gabranth
Juge d'Archadia
avatar

Masculin
Nombre de messages : 334
Age : 31
Localisation : Final Fantasy 12
Classe : Chevalier
Niveau : Apprenti
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Vous et les rpg   Ven 23 Juil - 17:48

Chapitre 1 : La découverte

1986, l'année même où Saint Seiya connu un succès retentissant. Mais en ce qui concerne les jeux vidéos, je n'ai toucher ma première manette qu'à l'âge de 5 ans. Je dois remercier mon cousin pour m'avoir permis de découvrir ce monde vidéoludique, et également le Club Dorothé. L'émission hébdomadaire que bon nombres de jeunes enfants regardaient avant d'aller à l'école, le direct du mercredi après-midi avec ses stars des sitescoms (Hélène et les garçons, Les années Fac...). Aussi, ma première expérience virtuelle fut Alex Kid sur MasterSysteme. En plus de pouvoir y jouer sans insérer une cartouche, ce jeu fut pendant longtemps, avant que n'arrive la Playstation, mon préféré. Mais à cette époque je n'étai encore qu'un enfant, et aujourd'hui mes choix sont beaucoup plus larges. J'ai pu comme beaucoup d'autres m'essayer à Sonic, la Star de Sega. Après quelques parties relativement longues et des journées à tenter d'atteindre le niveau suivant, ma collection s'aggrandit. Les Stroumpfs, Tom et Jerry, Sonic II en passant par Double Dragon, je disposé d'un choix plutôt important.

Chapitre II : La folie Nintendo

Comme mon âge ne me permettai pas d'être seul, mon voisin se porta garant de ma sécurité. Enfin, de me garder après les cours, de s'assurer que mes devoirs sont fais... Il possédait plusieurs consoles dont la NES, SuperNes, et me fit découvrir la console portable de Nintendo : La GamBoy. Mes années en primaires se résumèrent à jouer, jouer et encore jouer. La cours de récréation était un terrain de discration où certain imités des personnages de jeux vidéos, d'animations tel que DBZ, Sailor Moon (Non non vous ne rêvez pas !), mais le plus intéressant été d'organiser des combats sur Street Fighters. Parfois je gagné en écrassant mon adversaire, je perdais au décompte, par maladresse, mais mon expérience sur borne d'arcade me permettait de tirer mon épingle du jeu. Il y a également les échanges de cartouches GB : Super Mario, Super Mario Land II, III, Batman, Spider-Man. Bref la Nintendo Mania était bien là ! Ah j'oublié, les jeux sur NES et SuperNEs auxquels mes soirées chez mon voisin. Mon préféré était sans doute possible Super Mario premier du nom sur NES, Alien III sur SuperNes, les Tortues Ninjas sur SuperNes. Il est vrai que je n'ai connu que peu de jeux sur ces plateformes mais aujourd'hui, je pense m'être bien rattrapé. Et arriva la plus grande évolution que connu la Gamboy : Le phénomène Pokemon. Rouge, Bleu, Jaune.... Je ne vais pas vous énoncer les noms de toutes les cartouches sorties sur la petite GameBoy puisque vous devez déjà les connaitre.

Chapitre III : Le calme avant la tempête

Il n'y a pas grand chose à dire si ce n'est que j'ai disposé de trois années sabatique avant l'arrivée de la Playstation

Chapitre IV : Sony est dans la place

1997, un jeu seulement m'aura finalement accéder au plaisir des RPG : Final Fantasy VII. Il s'avère que la console, lors de son lancement, ne me faisait ni chaud ni froid... Mais ce jeu, une claque ! Le premier RPG à sortir hors des contrées Japonaises. Pour tout vous dire, toutes mes nuits blanches passèrent par l'exploration de son univers, connaitre tout ses secrets, et voir le combat final contre Sephiroth. Puis l'avènement du prochain épisode FFVIII ainsi que son homologue FFIX se concrétisa par un excellent bulletin de notes. De ce faite, j'ai pu acheter ces derniers mais sans les terminer. Puis une nouvelle année sabatique, puisque la lassitude me gagna, jusqu'à la succession de la Playstation connue sous le nom de Playstation II. Pour ce qui est de celle-ci, je me vis dans l'obligation de l'achetée. Donc, des mois à n'avoir que des notes raisonnables et le tour est joué. Mon unique achat fut Dead or Alive 2. Comme je connais bien Street Fighters sur arcade, et que j'apprécié les jeux de bastons, je jettais donc mon dévolu sur Kasumi et compagnie. Seulement quelques mois pour débloquer une grande majorités des bonus et personnages. En 2001, l'annonce de FFX me parut de bonne augures. Au vu de ces anciens épisodes sortis sur Playstation, il ne pouvait s'agir que d'une merveille. Et mon intuition avait vu juste... Aujourd'hui encore je n'exclus pas le fait d'y refaire une petite partie, cette fois-ci en remplissant le Sphérier à 100 %. Dragon Quest VIII, DBZ Budokai, FFX-2 (déception totale), Shadows of the Colossus, Resident Evil : code Veronica, voilà quelques uns des titres qui figurent sur ma bibiothèque.

Chapitre V : Nintendo de retour sur le devant de la scène

J'ai beaucoup réfléchis avant de devoir m'approprier une Nintendo DS. Mais après son coût relativement important, ses jeux également, je ne regrette rien. Final Fantasy Advance 2, Castlevania Aria Of Sorrow, Castlevania Order Of Ecclesia sans doute une valeur sûre de la firme Nintendo. Pour moi, aucune autre console n'égalait la Playstation 2 de Sony.

Chapitre VI : Sony VS Microsoft

La bataille entre les deux ténors faisaient râge à l'annonce de la sortie de leur bébé. Les démonstrations sur le salon organisé au USA attiraient de nombreux curieux et fans des deux consoles. La première nommée Xbox en réponse à la Playstation 2 des Japonais ne laissait aucun doute sur ses capacités et performances. De mon côté, il m'était très facile de désigner le vainqueur : Sony. Ma Playstation me suffisait amplement. Et dire que certain non content de devoir posséder cette dernière, se précipitaient dans les magasins pour se procurer une Xbox. Ma Sony vieillissant, j'attendais avec impatience l'arrivée de la Playstation III. Le soir même de son lancement quel ne fut pas mon dégoût en voyant Microsoft narguer la sortie du messie en faisant montre d'une publicité sur un bateau; incitant les personnes à s'acheter une Xbox 360; sortie plus tôt. Enfin, l'important était de posséder cette merveille, disposant d'un lecteur Blue-Ray, en plus d'avoir un design vraiment beau. Star Océan, Final Fantasy XIII, MGS 4, Soul Calibur IV, Tekken 5, Uncharted 2 pour ne citer qu'eux.

Chapitre VII : Et aujourd'hui ?

Bien que n'ayant réellement connu les années de la NES, SuperNES etc, je me suis donc penché sur ce cas en empruntant des roms issues de ces consoles. Captain Tsubasa, Super Métroid, Mario, Illusion of Time, FFV, FFVI, Ranma 1/2, Street Fighters II, Castlevania demeurent mes préférés parmi la longue liste de jeux disponibles. Comme mes envies d'en connaitre davantage grandissait en moi, je m'essayais à divers plateformes : NeoGeo, Atari St, GBA, Super Famicom, Famicom, DOS. Pour ce qui est de la NeoGeo, mon cousin ma l'a gentiment donnée. L'Atari St fut une expérience enrichissante sur un émulateur. La GBA, acheté pour très peu dans un magasin. La Famicom et Super Famicom, acheté par un ami au Japon. Dos, testé par émulateur en ce moment. Super Nintendo et Nintendo, acheté dans le commerce ( 350 Euros environs ) et la cartouches citées également ( 50 euros pour une cartouche ! Faites le calcul). Je risque de passer pour un Geek à vos yeux maintenant que vous connaissez mon " histoire " sur le comment du pourquoi.

L'Atari St est une console que je risque d'acheter sous peu. Pourquoi ? Pour un seul jeu : Weird Dreams. Ca ne vous dit peut-être rien, mais après y avoir joué son concept m'a beaucoup intéressait. Il s'agit d'un simulateur de cauchemards.. Vous avez bien entendu, un simulateur de cauchemards. L'histoire est simple : On incarne Steve, un enfant normal, qui tombe amoureux d'une fille. Celle-ci, à priori humaine, est en réalité un démon qui déteste l'espèce humaine. Et comble du sort, c'est notre héro (vous) qui allait en payer le prix. Vous serrez enfermer dans vos propres cauchemards pour les combattre et espérer sortir de cet enfer. Pour cela, aucune arme existent car vous devez vous-même trouver la manière de battre les boss. Il suffit de faire la bonne manipulation de touches au bon moment pour vous défaire de votre ennemi. Mais attention, un retard d'une seconde, un simple décalage et vous voilà mort. Pas tout à fait, car en réalité vous perdez une vie( au nombre de cinq), malheureusement vous ne pouvez en gagner d'autres durant la partie. De plus les battements du coeur accélèrent en fonction des dommages causés jusqu'à la perte d'une vie. Lorsque cela se produit, une image illustrant des médecins usent de leurs savoir faire pour aider au mieux le jeune Steve. Il existe une manière différente de battre chaque boss, mais prenez garde de faire exactement la combinaison nécessaire. Pour tout vous dire, ce jeu est injustement très difficile. Déjà que manier son personnage pendant les phases où l'on doit exécuter la manipulation adéquate et peu évidente, Steve ne répond toujours pas correctement aux indications que vous lui donnez. Heureusement Weird Dreams est assez court mais pourvu d'une qualité graphique plutôt bonne pour l'époque. En ce qui concerne la fin.. Et bien, vous n'avez qu'à le finir (Je pourrais vous décrire la fin mais je risquerai de gâcher le plaisir). Donc voilà pour moi et mes années enfantines sur les jeux vidéos

Quelques images du jeu :

Lorsque vous perdez une vie, voilà ce qui arrive :



Le monde peuplé de créatures étranges :



Quand je vous disais que ce jeu avait des graphismes relativement beau (pour l'époque) :


Une image prise lors de la cinématique finale :



Une mort indigne (Mais avouez que cela est drôle) :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous et les rpg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous et les rpg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» votre académie , vous a rapporter combien $$$ !
» J'ai un pseudo à la con, mais je vous prierai de ne m'en tenir grief...
» Quel a été le meilleur jeu de plateau auquel vous avez joué pendant l'année 2009-2010 ?
» quel est le meilleur deck en type 2 selon vous?
» À quelle(s) console(s) jouez-vous le plus en ce moment?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy  :: Hors RP :: Discussion générale :: Flood-
Sauter vers: