Final Fantasy

Forum rpg sur le monde des Final Fantasy.C'est ici le point central de ce forum immense regroupant tout les final fantasy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petits avis sur FFX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zack Sien Sovv

avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 26
Localisation : Assis à une table dans un recoin sombre d'une taverne encore plus sombre.
Classe : Mercenaire Assassin
Date d'inscription : 28/11/2010

MessageSujet: Petits avis sur FFX   Lun 29 Nov - 21:10

Alors, je rajoute ceci dans le topic dédié à FFX, tout simplement parce qu'au niveau de ce forum ci, il mérite d'être travaillé en profondeur ( pas au détriment des autres, mais avec peut être un peu plus de pointillisme ).

J'en profite donc pour faire comme Squall, à savoir poster un test que j'ai moi même effectué. Je pense pouvoir dire les choses avec assez d'exactitude là dessus, j'en suis à 1213h de jeu, et je m'en lasse toujours pas.


Pour commencer, je vais oublier les graphismes quelques secondes. Ce jeu aurait eu les graphismes de FFVI qu'il aurait été énorme de toute façon. Pourquoi ? Parce qu'on a enfin quitté ce scénario typique des jeux fantasy "Les méchants VS les gentils". Là c'est limite le contraire.

Scénar

Au niveau du scénario, il est d'une subtilité et d'une profondeur rarement égalée, même avec les jeux qu'on l'on trouve actuellement.

Mis à part que le "héros" me rappelle curieusement un autre blond aux yeux bleus manieur de lames, il est radicalement différents de ceux que l'on a pu rencontrer dans les autres opus de la saga. Tout simplement parce que de façon rapide, c'est un boulet profond, qui ne connaît rien à rien. Une forte tendance à l'arrogance ponctue sa stupidité ( môssieur le Champion des Zanarkand Abes ), et pour finir, sans l'équipe géniale qu'il accompagne tout au long du jeu, ce bonhomme serait mort depuis longtemps.
Au niveau des autres personnages, on retrouve cependant des classiques. Yuna, la cruche en puissance qui veut le bien autour d'elle, sans connaître les implications de ce qu'elle entreprend ( ce qui est bien, c'est que nous, joueurs commençant le jeu, ne connaissons pas non plus ces implications. ).

Wakka, le type qui vient mettre de l'ambiance. Un peu con sur les bords certes, mais qui ne l'est pas à force de trop s'investir dans le sport ?

Khimari, un personnage dont on ne sait que peu de choses, qui parle très peu, menaçant et secret au possible.

Auron, un type dans le style de Khimari, mais qui laisse bien sentir qu'il est bien plus que ce qu'il laisse paraître.

Lulu, la magicienne canon, inaccessible, incisive, mais dévouée à sa mission.

Rikku, un Wakka avec des règles, avec une touche de folie en plus.


Résumé très rapide, n'est-ce pas ?
Parce que lorsqu'on commence le jeu et qu'on voit ces persos, c'est tout ce que l'on voit. Mais le scénario avançant, on se rend compte qu'un énorme travail a été fait au niveau des histoires de chaque personnages. Wakka est loin d'être bête, il est simplement un fervent croyant Yévonite, et verra ses espoirs fortement déçus par la suite.
Chaque personnage a une histoire qui au final s'entrecroise avec les autres, créant des liens, des causes à effets, et moult détails qui laissent, à première vue, perplexe. Pour un jeu comme final fantasy, après avoir testé les autres, c'est assez époustouflant.

De même au niveau du scénario. Basique à première vue. Yuna doit entreprendre un pèlerinage afin de libérer Spira du joug de Sin, créature d'une rare violence, saccageant tout ce qui se trouve sur son chemin. Mais pourquoi Sin réapparaît tous les 10 ans ? Pourquoi Sire Braska ne l'a donc pas vaincu une deuxième fois, et pourquoi les autres Grands Invokeurs n'en ont pas fait autant ? Ce sont des questions qui taraudent tout le long du jeu. Et les révélations surviennent toujours au bon moment, laissant à chaque fois avec le souffle coupé, la bouche entrouverte.

Pour faire bref, et sans dévoiler les détails à ceux qui n'ont pas vécu l'expérience FFX, je dirai simplement que le scénario est travaillé de façon à s'approfondir de façon indéfinie, jusqu'à la toute fin du jeu ( à ceux qui y ont joué, souvenez vous du combat contre Yu Yevon, et du sacrifice que Yuna à dû faire pour en venir à bout ). De plus, il a été fait de façon à ce que comme pour les personnages, toutes nos croyances finissent par être brisées, tout ce que l'on pouvait penser ou croire est réduit en miettes, et remplacé par une vérité qui ferait presque froid dans le dos.

Sans compter que même si Tidus est le héros principal de cette histoire, tous les autres ont une expérience de Spira bien supérieure à la sienne. Ils participent très activement à son évolution, et quittons enfin cet aspect romantique des Final Fantasy entre deux héros pour pénétrer dans un amour tragique, qui ne pourra pas être vécu, de par la nature même de Tidus et des conséquences de l'entreprise salvatrice de Yuna ( Il faudra attendre FFX-2 pour voir cet amour possible, et encore, à la toute fin du jeu ).

Ce scénario de base finit en fait par être complètement retourné, inversé, tordu, et c'est assez bien foutu, selon moi. On voit rarement des jeux avec un scénario qui plus le temps passe, plus s'assombrit, devient retors, tordu, malsain. La première fois que j'y ai joué, j'ai trouvé ça magique. Un grand bravo à Square Enix pour ce travail.


Le jeu en lui même



Des graphismes tout simplement épatants, tout au long du jeu. Une première sur PS2, on n'a jamais vu ça. Avant la sortie du jeu en tout cas. Et je ne parle même pas des cinématiques qui sont absolument sublimes, un peu comme si on avait droit à Final Fantasy X Advent Children. Quelques bugs graphiques sont parfois à noter, comme par exemple Tidus qui se bloque sur la marche et qui va vers la gauche sans s'arrêter, ou encore l'impossibilité de passer à plus de 5 ou 6 mètres de certains détails ( je pense aux pics dans les Calm Land, on peut pas s'en approcher u_u ).

Après, on aurait pu s'attendre à plus de "mobilité", ou du moins une plus grande liberté dans les mouvements. Ceci est largement compensé par le reste du gameplay en général, donc il n'y a pas vraiment lieu de se plaindre.

Le système de combat... Il est pas excellent, mais apporte pas mal de choses au jeu, notamment avec l'Overdrive, l'invocation des chimères, le nombre incalculable de sorts qu'un personnage peut apprendre. Pour ceux qui ne sont pas fan des jeux en temps réel, il est parfait, car il laisse le temps de réfléchir pendant un combat, avant d'attaquer. On n'est ainsi pas pressé par le temps. C'est plutôt pratique.

La progression des personnages peut être entièrement personnalisée ( sphérier Expert seulement ), et je me suis amusé à faire un Auron avec plus de magie que Lulu, et une Lulu avec plus de force que Tidus. On peut vraiment tout faire, et c'est assez sympa. Bien sûr, le sphérier standard a lui aussi ses avantages, notamment celui de conduire directement les personnages vers leurs capacités de prédilections, sans que l'on puisse s'en éloigner, et ainsi perdre de vue les buts des capacités des persos, et foutre le bordel dans les stats. C'est parfois difficile de choisir, et la progression peut être bloquée par un manque de sphère, ce qui est assez inédit. Adieu la progression niveau par niveau, avec augmentation de stat pré-programmée.

Un petit bémol cependant, au niveau de l'apprentissage des Overdrive de notre brave Khimari. Arrivé au Mont Gagazet, on peut apprendre la quasi totalité de celles ci en combattant Yenke et Biran. Dommage, ça retire presque l'intérêt du Ryuken, à savoir débusquer les overdrive sur les monstres. Après le combat, on a généralement toutes les overdrive, une seule manquant à l'appel : Eruption Solaire ( heureusement qu'ils ne l'ont pas XD ). Cela dit, il possède des overdrives très variés ( inspirés directement des capacités des Mage Bleus ), et ça permet de bien gérer dans un combat. Heureusement aussi que leur puissance est limitée. Graine Obus ne peut pas vraiment servir à tuer Sin, on en conviendra...

Encore un point, les armes et armures. Le fait d'avoir uniquement une arme et un bouclier me déçoit quelque peu, un système comme Dragon Quest IX Les Sentinelles du Firmament aurait un peu plus été à l'avantage du jeu. En effet, dans DQ, on peut avoir de multiples pièces d'équipement, qui jouent directement sur les capacités du personnage. Dans FFX, les personnages ont des armes "attitrées", sans possibilité d'en utiliser une autre, et c'est relativement dommage.
Cependant, ceci est un peu compensé par la multitude de capacités présentes sur les armes obtenues autant en combat qu'en modification, et ça permet d'avoir une équipe très polyvalente, plus puissante, et bien protégée ( très utile quand on affronte Anima Purgatrice ).

Les quêtes

Certaines amusantes, certaines qui paraissent inutiles, et d'autres d'une difficulté assez hallucinante.

Les quêtes annexes ont été favorisées dans ce jeu, car le scénario arrive très vite ( façon de parler ) à son terme, et pourtant, le jeu est loin d'être terminé.
Une chose très positive, c'est qu'on ne nous dit absolument rien. A nous de nous démerder pour trouver le temple de Baaj, les Ruines d'Oméga, et autres lieux secrets.
De plus, on constatera qu'il y a presque autant de chimères secondaires que de chimères principales ( obligatoirement obtenues avec le scénario ).

Je rappelle un peu :

Chimères Principales :

- Valefore
- Ifrit
- Ixion
- Shiva
- Bahamut

Chimères Secondaires :

- Yojimbo
- Anima
- Samantha
- Maria
- Anabella

( Les trois dernières sont invoquées en même temps, ce sont les soeurs Magus )

Et la façon d'obtenir les chimères secondaires est heureusement très variée.
Il faut acheter Yojimbo. D'abord répondre à un questionnaire, dont les réponses que vous donnez fixent le prix final.
Ensuite, pour avoir Anima, il faut s'y prendre dès le début du jeu ( je laisse les détails en suspens pour ceux qui n'y ont pas encore joué ).
Et pour les soeurs magus, il faut deux objets, qui bizarrement, ne s'obtiennent certainement pas en claquant des doigts, mais au bout d'autres quêtes annexes.


Ensuite, les armes et armures légendaires !
Si on s'y prend mal, il faut se farcir les chimères purgatrices, les ennemis les plus puissants du jeu.
Et même en s'y prenant bien de toute façon... Bref, un paquet d'objets à obtenir, de mots de passe à trouver, de quêtes à accomplir, pour des armes dites "ultimes". Rappelons que les équipements dépendent uniquement des stats de vos personnages, ces armes servent à franchir certains paliers, à infliger des dégâts hors limite, à avoir une vie plus élevée, bref. Avoir une arme au début du jeu ne sert à rien, votre personnage sera aussi pourri qu'avec une arme normale :'D

Et enfin, THE BOSSULTIMDELAMORKITU, je nomme... DER RICHTER !

Ce type est au même titre que l'Être Suprême, un boss annexe, qu'on ne peut battre qu'au bout d'efforts certains, et en comptant sur une bonne dose de chance.
Der Richter n'est pas le boss de fin cependant, juste un petit bonus pour les joueurs les plus ardents, mais il donnera du fil à retordre à tout le monde. J'ai personnellement mis 1h45 pour en venir à bout, en jouant de façon ininterrompue. Et 35 minutes pour l'Être Suprême, qui n'est même pas un boss, mais un monstre fusion...
Pour l'affronter, il vous faudra tuer TOUTES les chimères purgatrices, sans la moindre exception. Autant dire qu'avant de l'affronter, faudra se farcir pratiquement tout le sphérier avec tous les persos.



Ma note est un 18/20

Les points forts :

- Les graphismes
- Le scénario
- La multitude de quêtes
- La durée de vie

Les points faibles :

- Les musiques ( un peu chiant à tourner en boucle, sur certaines )
- Les quelques bugs graphiques
- la présence de "failles" permettant de s'enrichir à une vitesse hallucinante.


Je rappelle aussi, pour les utilisateurs du Zanmato, que la somme qu'il vous faudra dépenser pour l'avoir du premier coup dépend de formules mathématiques constantes qui s'appliquent dès la première invocation de Yojimbo, et qui dépend du montant donné à chaque attaque. Vous pouvez donner 1Million de Gils à Yojimbo, il n'est pas sûr qu'il lance sa quatrième capacité. ( Yojimbo a Zanmato, une capacité très puissante, mais en aucun cas ce n'est un overdrive ! ). Le facteur chance est en outre foutrement important dans cette capacité, donc au final, à moins de connaître les tenants et aboutissants des formules mathématiques qui s'appliquent pour la probabilité de Zanmato, vous pouvez utiliser Yojimbo une dizaine de fois en lui donnant des sommes astronomiques sans pour autant qu'il utilise Zanmato. Vous trouverez les formules sur différents sites.


Voilà, j'espère avoir été utile et constructif, je vous laisse la parole ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petits avis sur FFX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de création, et présentation des Soldats du feu d'Hurlevent.
» LRB5 : avis et commentaires
» Besoin d'avis sur mon UW control
» Avis sur le récit : Orbe de souvenir
» petits aimants pour figurines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy  :: Hors RP :: Encyclopédie Final Fantasy :: Final Fantasy X-
Sauter vers: